Neuroscience - L'exercice physique stimule les capacités cérébrales

Quand j'étais professeure des écoles dans une école maternelle / primaire bilingue à Montpellier dans les années 2000 ou encore quand j'intervenais dans toutes les classes de l'école privée de mon village juste avant le Covid, quelque chose me fascinait chez les enfants : l'énergie extraordinaire qui les habite dans la cour de récréation : ils sautent dans tous les sens, courent partout, hurlent, rient, remuent tout leur corps ! 

La sonnerie de la récré est une véritable libération des fauves. A partir du moment où la cloche sonne, les enfants n'écoutent absolument plus rien - ils ne pensent qu'à une chose : SORTIR - et les décibels grimpent en flèche ! Il suffit de passer devant une école à l'heure de la récré pour le constater !

Rien d'étonnant à ce phénomène quand on compare ce qui se passe dans le cerveau de nos enfants pendant les cours avec ce qui se passe pendant la récré ou en cours de sport. Ce phénomène est très bien expliqué dans la vidéo ci-dessous :

How exercise boosts brain power


John Medina est reconnu comme l’un des plus grands neuroscientifiques de notre époque. Biologiste moléculaire et consultant - chercheur, il est également professeur en ingénierie biomédicale à l’école de médecine de l’université de Washington et a fondé et dirigé deux instituts de recherche sur le cerveau. Il est aussi auteur et conférencier.

Dans le chapitre 1 de son best-seller Brain Rules, John Medina démontre scientifiquement que l'exercice physique stimule les capacités cérébrales (brain power). Il affirme que l'exercice physique est essentiel à la santé du cerveau. Il pense que des exercices réguliers peuvent améliorer les capacités cognitives, la créativité et la clarté mentale. De plus, l'exercice physique améliore la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui permet à ce dernier de travailler plus efficacement. En outre, il suggère de faire de courtes pauses d'exercice tout au long de la journée afin d'augmenter la productivité et la concentration.

Au vu de ces découvertes scientifiques, qui ne datent pourtant pas d'hier, je me demande bien pourquoi rien n'a changé dans nos écoles. A part quelques élèves hyperactifs assis en classe sur des gros ballons, on demande toujours à la grande majorité des élèves de rester assis sur une chaise pendant de longues périodes (bien trop longues pour eux) et ce, 4 jours par semaine ! Il en va de même dans les entreprises. A part dans quelques grandes entreprises avant-gardistes, une journée de travail ressemble beaucoup à une journée d'école en terme de sédentarité. C'est même pire au travail car les employés n'ont pas de 'récréation'. Ils ont juste une pause-café, peu sportive, pour ne pas dire carrément nuisible quand elle se transforme en pause cigarette.

Je comprends mieux pourquoi adultes comme enfants préfèrent s'inscrire au sport le soir, le mercredi ou le week-end plutôt qu'à l'anglais ! Nous éprouvons tous un besoin vital de bouger et de nous défouler.

Et si les cours d'anglais enseignés dans les écoles ou clubs d'anglais étaient un peu plus sportifs ? 
Et si on pouvait apprendre l'anglais tout en bougeant son corps ? Non seulement les enfants auraient davantage envie d'apprendre l'anglais car ce serait moins ennuyeux et beaucoup plus fun, mais aussi ils ne verraient plus l'anglais comme une matière scolaire (au même titre que les maths et le français) mais comme une récompense, un moment agréable et ludique - une récréation !
Et si on apprenait l'anglais dehors, au grand air ? Charlotte Mason avait compris cela il y a bien longtemps ! 

C'est comme ça que je m'efforce d'enseigner l'anglais depuis des années : que l'anglais soit une récréation de plus dans la journée des enfants. Que l'anglais rime avec plaisir et amusement.

Bien entendu, les professeurs des écoles qui rament à bien tenir leur classe toute la journée, qui fournissent tous les efforts possibles pour 'entendre les mouches voler', n'apprécient pas tous de voir débouler la tornade joyeuse de professeure d'anglais qui fait danser et chanter les enfants en classe, qui les emmène apprendre une chorégraphie dans la cour, qui les fait rire aux éclats - leur offrant une récréation supplémentaire - puis s'en va, tandis que l'enseignant doit reprendre le cours 'normal' de sa journée. 

Ce n'est pas si facile de demander aux professeurs des écoles d'enseigner toutes les matières de façon aussi ludique étant donné le nombre d'élèves par classe. De plus, cela demande une énergie colossale de la part de l'enseignant. Après une journée de cours d'anglais à défiler et faire le guignol en anglais dans toutes les classes de l'école de mon village, j'étais vidée ! Les professeurs des écoles doivent s'économiser pour tenir toute la semaine, sur toute une année scolaire ! Je leur tire ma révérence.

S'ils utilisaient ma formule Enseignant (que j'offre aux écoles partenaires), je compte sur vous pour leur en parler 😀, ils pourraient offrir une dose d'anglais journalière ludique et fun à leurs élèves, comme une récréation supplémentaire dans leurs journées si chargées. 

Les adultes aussi verraient leurs capacités cérébrales améliorées en apprenant l'anglais tout en bougeant ! C'est pourquoi dans mes cours d'anglais pour adultes, j'utilise des méthodes fun et efficaces, prônées par les plus grands neuroscientifiques de notre époque :)

Voici quelques exercices simples à faire avant ou pendant le cours d'anglais :

5 Brain Exercises to Improve Memory and Concentration




Chacune de ces méthodes fera l'objet d'un article de blog. Stay tuned! 

Commentaires

Articles les plus consultés

Yes, I can! Chanson sur les animaux en anglais

Hello, how are you? (chanson)

Jouer à "Simon Says" pour réviser le vocabulaire anglais en s'amusant

How Many Fingers? song for kids - Apprendre à compter jusqu'à 10 en anglais

If you're happy, Feel - humeurs et sentiments en anglais